Mon paiement est-il sécurisé sur internet ?

Mon paiement est-il sécurisé sur internet ?

L'achat sur Internet s'est véritablement vulgarisé au vu des innombrables sites e-commerces et des 600 millions de transactions recensées en 2013. Cela fait du commerce en ligne le terrain de prédilection des arnaqueurs. En 2012, la fraude en ligne représentait 200 millions d'euros. Ce chiffre alarmant montre la vulnérabilité des sites commerçants. Toutefois, il est possible de discerner les sites fiables des sites frauduleux. Explications.


Les renseignements demandés lors du paiement

Pour finaliser l'achat, le site marchand réclame légitimement quelques informations indispensables lors du paiement. Il demande le numéro de carte bancaire, sa date de validité, le cryptogramme, le nom et le prénom du client dans la procédure de paiement. Dans le cas d'une première transaction, les sites mémorisent les informations. Pour les transactions à venir, seul le numéro de la carte apparaîtra partiellement, mais le cryptogramme ne doit en aucun cas être enregistré.


Certains sites commerçants exigent à la banque de l'internaute une certification assurant que la personne qui effectue le paiement est réellement le propriétaire de la carte bancaire. Cette mesure est instaurée pour lutter contre le vol de numéro de carte. Pour cela, un code secret supplémentaire, envoyé par SMS, e-mail ou téléphone, est demandé. Ce sont les seuls renseignements requis durant l'achat, toutes autres informations demandées constitueront des tentatives d'arnaque.


Prévenir toute tentative de fraude

Ces quelques astuces prémunissent les internautes contre les fraudes sur Internet. La première astuce consiste en la lecture des CGV (Conditions Générales de Vente) qui fournissent les informations capitales comme les prix, la livraison, la provenance des produits… et la lecture des mentions légales située en bas de page. Le protocole « HTTPS » certifie l'authentification du propriétaire de la page et le cryptage des données. La présence de nombreuses fautes d'orthographe sur un site est généralement un signe d'arnaque.

Pour s'assurer de la fiabilité de la page, les avis des consommateurs sont également indispensables. Autre astuce : contacter le service client permet d'authentifier le site tout en profitant d'une assistance durant le processus d'achat. Avant tout paiement, le client doit vérifier la solution de paiement proposée par le site marchand. Il est primordial d'examiner les logos de sécurisation présents (les cadenas, le logo PCI DSS) qui attestent la sécurité du site. L'internaute ne doit en aucun cas communiquer ses informations bancaires même à la suite d'un e-mail de notification de problème.


En cas d'arnaque

Vous ne devez en aucun cas révéler ni votre code ni votre identifiant bancaire à qui que ce soit. Si l'internaute est victime d'une arnaque, il doit contacter le vendeur. En cas de refus de celui-ci, la victime peut se tourner vers les associations de consommateurs agréées qui assistent les consommateurs dans les démarches de poursuites judiciaires. Il est important de refuser tout enregistrement de mots de passe bancaires sur les ordinateurs, de communiquer les données bancaires par e-mail ou par messagerie instantanée et de signaler à la banque toute modification d'informations personnelles.


La fiabilité des transactions est aujourd'hui remise en question en raison de nombreuses hackers. Pour se prémunir contre toutes formes d'opérations frauduleuses, les startups comme Payline et Senup optent aujourd'hui pour l'optimisation des mesures de sécurité. Pour plus de sécurisation, Oyst utilise – en collaboration avec Ayden, des outils aux normes PCI DSS qui permettent l'identification des clients grâce aux fonctionnalités biométriques.